FRIDAY I AM IN LOVE #1

Que vous en ayez cure ou pas, voici une sélection random de mes chouchous de la semaine. Mais n’oubliez pas que je suis passionné de brocante.

Dr. C. STEIN. « JOHNSON WAX »

Pas bien compris qui était ce docteur. Un gadjo qui s’appelle Hanjo (Erkamp) selon discogs. J’ai trouvé ça beau, le reste, rien à cirer.

Des américains. Un morceau de 1986. Paru sur une cassette. Comme dirait Francis C., je l’aime à mourir.

(Votre blague ici, sur l’ancien président, ou sur le charmant village de Lozère, si le temps du tourisme vert chevrier décidément, vous manque).

« Je préfère qu’en vieillissant tu écoutes de la house/tech, plutôt que du jazz ». Je pleure tant c’est beau, je sauve mon couple. Amen (si vous voyez le lien).

Cette pépite batave est sortie en 1983 sur Burp Cassettes. Bon nom de label, ça.

Spécial confinement. À l’intérieur, je bouillonne. Mais, méta-hobby, je préfère laisser d’autres doigts tricoter pour moi. Sur le Steinway feutré.

Vous allez me traiter de tous les noms. J’adore oublier et me redécouvrir ces génies de Bruxelles. À écouter au crépuscule, à la veille de week-end captif de cochon d’Inde.

Alliance Italo-allemande d’un peu moins sinistre mémoire. Qui mérite qu’on relie le tél à l’enceinte, gosier serré, embiéré, et de plisser les yeux pour voir la scène en VHS.

À la semaine prochaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s