SOFT KILL “GRANDVIEW”

Ces jours-ci, lorsque je me penche à la fenêtre, sur ma gauche, je vois la Tour Eiffel. C’est un peu déroutant. La ville des amoureux. Affalé dessus, nébuleux, lourd de particules fines, son firmament moribond me renvoie rapidement à mes procrastinations, tissées de zappings incessants.

Ce morceau en boucle dans l’appartement, c’est tout pareil ; « Grandview », yeah… On lit la bio du trio, et comme ils viennent de Portland, on tente de convoquer en soi les images de forêts majestueuses qui se jettent dans le Pacifique, les petits clubs, fort sympathiques. Mais ça ne colle pas des masses. Là aussi, en quelques secondes, c’est sous un azur de tempête, en mode grayscale, pixelisé de haine recuite, que tout la joliesse vient s’ankyloser sans broncher.

En cherchant un peu, je découvre qu’il y a un county et un lac et une réserve naturelle et mille autres choses qui s’appellent Malheur dans le Sud-Est de l’État. Du malheur partout. C’est là que je préfère reloger les trois misérables. J’espère qu’ils ne m’en tiendront pas rigueur. Moins relax max que la cool, big city mais ça leur va tellement mieux.

SK2


https://anopendoor.bandcamp.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s