AMIDA “WE’D SUIT EACH OTHER”

Au cœur de la petite scène indie pop de l’époque, venu de la mythique Manchester, il y avait ce groupe noisy à l’irrésistible sincérité. The real deal. Ces quatre types mal fagotés, franges en escalier, tennis douteuses, comme un comité de Stephen Pastels en dix fois plus scruffy, jouaient cette chanson de temps à autre. Leur chanteur était américain, je ne me souviens pas pourquoi il avait bougé là, peut-être que lui non plus d’ailleurs. Un type comme ça, quand ils partaient dans leurs embardées clopinantes à la Pavement, c’était plus vrai que nature. Mais pour moi, We’d suit each other, c’était un Everest de joie, comme un Waterloo Sunset cabossé au milieu de leurs sets tout fuzz, tout flegme.

Un soir que je les voyais pour la ixième fois – c’était coutume dans notre milieu minuscule – j’ai crié son nom, pour qu’elle revienne, cette fabuleuse rengaine, qui se joue à presque rien. Mais sans succès. Ils ne l’aimaient pas beaucoup, me confirmèrent-ils un peu plus tard. Bande de sagouins.

Amida


https://amidamusic.bandcamp.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s